ECOLE SEDANAISE DE FOOTBALL : site officiel du club de foot de SEDAN - footeo

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR

Avant toute chose, il semble indispensable d’analyser la blessure, de faire un diagnostic afin d’établir un pronostic de gravité : Comment est survenue la blessure, type de douleur, l’existence ou non d’un hématome…

Entorse de la cheville :
Blessure très fréquente dans le milieu du football. Une entorse est la conséquence d’un faux mouvement, lors d’un changement de direction, à cause d’un terrain limite (bosselé, gelé)….
Traitement : Repos, immobilisation de la cheville avec un atelle ce qui permet la marche et évite la fonte musculaire liée à une immobilisation prolongée. Le traitement est prescrit pendant 3 semaines.
Attention, mal traitée, l'entorse est source de séquelles (douleurs, instabilité, blocages quasiment inéluctables).

Rupture des ligaments de la cheville :
Moins fréquente que l'entorse de la cheville, la rupture des ligaments croisés est en revanche plus grave. Cette lésion découle
Traitement : Opération (Peut être remplacée par un traitement orthopédique). La décision repose sur l'instabilité du genou et l'importance de la gêne fonctionnelle (nombre de fois où le genou se dérobe).
À l'issue de l'opération chirurgicale, il faut respecter le temps nécessaire à l'incorporation de la greffe par l'organisme, à la cicatrisation ligamentaire, estimée à 6 mois. Si la reprise de certaines activités dites dans l'axe (footing, natation, vélo) reste possible vers le 3e ou 4e mois, le foot n'est absolument pas envisageable avant le 6e mois. Et l'athlète ne reprend confiance qu'après 8, voire 10 mois…

Les traumatismes musculaires :
Ce sont les deuxièmes traumatismes les plus fréquents chez les footballeurs, juste derrière les entorses de la cheville.
Ils sont de deux types : coup direct (la béquille) et étirement excessif du muscle lors d'impulsion, de démarrage violent. Ces lésions sont plus fréquentes au-delà de 30 ans et en cas de mauvais échauffements et entraînements.
Première chose à faire : application de glace et bandage compressif.
En cas de simple contracture, d'élongation ou de contusion bénigne, un repos suivi d'une rééducation permet une reprise en 2 à 3 semaines.
Plus grave est le claquage, indiquant la rupture de plusieurs fibres musculaires. La rééducation progressive en diverses étapes permet une reprise sportive en 6 à 8 semaines. En cas de rupture totale, le temps d'indisponibilité est de 3 à 6 mois.
La complication la plus fréquente est la récidive de la lésion, souvent due à une reprise trop précoce du foot.
 
La Courbature :
Douleurs, raideurs musculaires diffuses qui apparaissent entre 8 et 24 heures après un effort trop intense sur un ou plusieurs groupes musculaires non préparés à cet effort (le pic se situant à 48 heures).
Traitement : La prévention est le meilleur des traitements, le travail de récupération après l’effort permettra de minimiser l’apparition de courbatures (repos, bain, chaleur et étirements). Guérison : 3 jours.

La Contracture :
C’est une contraction involontaire et prolongée du muscle durant 1 à 3 jours. Elle se traduit par une gène musculaire, une sensation de lourdeur, de boule au sein du muscle. Le muscle ne retrouve pas sa longueur initiale après un exercice, d'où douleur. C'est la conséquence d'une activité anormale ou exagérée du muscle. Il n'y a pas de lésion. Elle n'arrive pas pendant l'entraînement (mais une heure ou deux après ou le lendemain matin).
Traitement : Etirements, froid puis chaleur, massage et repos. Guérison : 3 jours.

La Crampe :
Elle intervient pendant l'effort ou au repos (exemple : pendant la nuit), c’est une contraction musculaire involontaire violente, soudaine et douloureuse. La douleur est vive, spontanée et précise au niveau du muscle tétanisé. Son origine est métabolique et due à l'accumulation de déchets au niveau du muscle insuffisamment irrigué.
Traitement : Mise en extension forcée du mollet, étirements, massage, chaleur, hydratation, bain. S'il s'agit d'un autre muscle et en dehors d'une musculation spécifique, ce n'est pas une crampe, donc : ne pas manipuler. Guérison : 1 jour.

La contusion musculaire :
C’est un écrasement de fibres musculaires par choc direct (béquille, coup…) entraînant la formation d’un hématome profond et/ou superficiel limitant ainsi l’amplitude du mouvement.
Traitement : Glace, compression, étirements et massage. Guérison : 8 jours.
L'Elongation :
Elle intervient au cours de l'exercice. Généralement ce n'est pas une douleur très importante. Impression d'étirement du muscle qui n'implique pas l'arrêt de l'effort mais simplement sa limitation. L’activité physique peut être poursuivie avec une gêne fonctionnelle qui va limiter la performance. Il n'y a pas de gros dégâts anatomiques. C'est l'inverse de la contracture, le muscle a été au delà de ses possibilités d'étirement (allongement exagéré du muscle).
Traitement : Repos, pas de massage ; plutôt de la glace. Guérison : 10 jours.
Le Claquage, la Déchirure :
C'est la lésion d'un certain nombre de fibres musculaires. Il y a dégâts anatomiques. Classiquement son apparition est brutale et on la ressent en plein effort. Elle contraint à une interruption immédiate de l'activité. Le diagnostic est souvent évident, l'individu étant coupé en plein effort. Il arrive néanmoins que le claquage intervienne en deux temps : c'est le cas de l'athlète continuant son effort sur une élongation préalable ce qui va entraîner un claquage. D'où l'obligation de se reposer dès l'apparition de la moindre gêne musculaire en cours d'exercice. C'est un signal d'alarme qu'il est indispensable de respecter. Toute douleur qui persiste huit jours après sa survenue, signifie que l'on avait affaire à un claquage.
Le claquage touche le plus souvent les ischio-jambiers mais peut survenir sur n'importe quel muscle, notamment le quadriceps crural et les jumeaux.
C’est une rupture d’un nombre plus ou moins important de fibres en fonction du stade de liaison. Le muscle peut parfois se rompre totalement, c'est la déchirure musculaire qui est un accident très grave devant parfois être opéré. Le claquage est du à un dépassement des possibilités physiologiques du muscle. Cela se traduit par une douleur vive avec sensation de pointe, de coup d’électricité, de craquement, de coup de poignard….

Traitement : Appliquer de la glace ou du froid immédiatement. Eviter surtout toute manipulation et faire un examen très sérieux par un médecin sportif. Repos total pour favoriser la cicatrisation (environ 8 jours) puis prise en main par un professionnel. Guérison : 30 jours.




[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Gregoire Lelarge est devenu membre plus de 3 ans
TOURNOI SIXTE LUMES plus de 4 ans
Sedan Ecole vient de remporter le trophée 100000 visites plus de 4 ans
Tournoi de sixte de A.S BOULZICOURT plus de 5 ans
PORTRAIT : JAMEL KADRI plus de 7 ans
DOSSIER D'INSCRIPTION 2011-2012 plus de 7 ans
REUNION ENTRAINEUR et RASSEMBLEMENT U9 plus de 7 ans
MATCH U15 et 2 autres plus de 7 ans
BRAVO AUX JEUNES U13!!! plus de 7 ans
MATCH U17 et MATCH U13 plus de 7 ans
TOURNOI U9 et 8 autres plus de 7 ans
BRAVO AUX JEUNES !!! plus de 7 ans
TOURNOI U11 A GLAIRE plus de 7 ans
MATCH U11 et 3 autres plus de 7 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Entraîneur
  • 2 Supporters